Dissocier la performance scolaire de la performance éducative

Environnement scolaire - enfant traçant une ligne sur son cahier

La joie se veut toujours contenue et discrète malgré l’immense fierté qui le consume tout entier.

Chez lui, le regard est luisant, le sourire timoré mais présent et le torse légèrement bombé. Ce parent qui voit en l’excellence du bulletin scolaire de sa progéniture sa propre excellence éducative.

Les sauts de classe et les félicitations qui abondent le carnet de notes le confortent dans l’idée que l’avenir de son enfant est tracé tel qu’il l’a toujours imaginé : les études supérieures suivront naturellement et déboucheront sur des postes à responsabilité dans des entreprises précédées par leur renommée.

Et une fois qu’il aura poussé son enfant à suivre ce chemin, pense-t-il, sa mission sera terminée. Après tout, c’est ce qu’on ne sait qui attendait de lui et il l’a fait. Il voulait le meilleur pour sa descendance ; il peut vieillir en paix.

Dans cette ascension, il s’est assuré de recueillir ses trophées et s’est aussi persuadé que c’était ce que son petit voulait.

Le sort veut que la fierté se soit nichée chez lui et non chez le principal intéressé qui peine à se réaliser dans la voie qu’on l’avait encouragé à emprunter.

Et après 30 années à être conditionné à penser que le bonheur s’articulerait à une carrière à succès dans une industrie rémunératrice, le voilà contraint de tout déconstruire pour se chercher et se trouver.